l-abbaye-de-waulsort

L’Abbaye de Waulsort :

 

L’abbaye est fondée vers l’an 944 par Eilbert, seigneur de Florennes, pour des moines irlandais.

L’église et d’autres bâtiments sont incendiés en 1793, puis le bien est sécularisé. Racheté par des religieux, il échoit finalement à la famille de Halloy, au début du XIXème siècle.

Les ruines de l’église sont abattues dans les années 1820 et des jardins sont créés. En 1860-62, le chemin de fer traverse la propriété.

D’autres bâtiments sont abattus au XXème siècle (notamment l’ancien cloître et la grange), tandis qu’une annexe est bâtie à l’identique, fermant l’aile en L.

L’abbaye est classée comme monument et comme site en 1989.

 

De Abdij van Waulsort :

 

De abdij werd omstreeks 944 gesticht door Eilbert, heer van Florennes, voor Ierse monniken.

De kerk en andere gebouwen werden in 1793 door brand geteisterd. Later werd de eigendom geseculariseerd. Door geestelijken opgekocht, kwam de eigendom uiteindelijk, begin 19de eeuw, in handen van de familie Halloy.

In de jaren 1820 werd de ruïne van de kerk gesloopt en werden er tuinen aangelegd. In 1860-62 werd de spoorweg dwars door de eigendom aangelegd.

Andere gebouwen werden in de loop van de 20ste eeuw gesloopt, onder meer het oude klooster en de schuur. Een bijgebouw werd identiek herbouwd en sluit de L-vorm af.

De abdij werd in 1989 als beschermd monument en site erkend.

 

 

Signalons la présence de l’abbaye d'Hastière (abbatiale), plus ancienne et plus prestigieuse que Waulsort, qui deviendra le prieuré dépendant de l’abbaye de Waulsort. L’histoire des deux domaines et des deux communautés est liée et fut source de longues rivalités villageoises.

 

L'abbaye eut à subir plusieurs vagues de dommages, qui expliquent que le bâtiment qui formait initialement le carré de l'abbaye n'ait pas été reconstruit.

Le plus ancien est sans doute l’incendie provoqué par les iconoclastes, en 1568.

Après des dégâts attribués par certains historiens aux Autrichiens (dans le cadre de la répression de la révolte contre le pouvoir du prince-évêque de Liège), l'abbaye fut sécularisée en 1793 (Révolution française), et eut à souffrir de son abandon par les moines. Elle sera ensuite fort endommagée deux ans plus tard.

 

Vous remarquerez la date 1799 (gravée dans la pierre), qui correspond sûrement à un niveau de la Meuse à ce moment, comme d’autres témoins indiquent le niveau des crues.